Nos Conseils pour vos rencontres coquines

Conseils pratiques lors de vos rencontres coquines avec des libertins en privé ou en club


Les conseils pour bien débuter en libertinage


Les présentes questions sont celles que se posent les libertins. Nous espérons donc que tous, vous y trouverez de quoi assouvir vos interrogations !



  1. Comment entrer en contact avec un libertin (homme, femme, couple) ?
  2. Que vont devenir les photos éventuellement échangées ?
  3. Quel genre de photo devons-nous envoyer ?
  4. Pouvons-nous nous fier à des photos ?
  5. Quelle est la meilleure manière de rencontrer un autre libertin ?
  6. Comment va se passer cette première rencontre ?
  7. Que faire si la rencontre se passe mal ou s'il n'y a aucune affinité ?
  8. Que faire si la rencontre se passe (très) bien ou si vous avez envie de prolonger la soirée ?
  9. Pouvons-nous sortir en club libertin pour une première rencontre ?
  10. Dans un club, sommes-nous obligés de montrer nos parties intimes ou d'être nus complètement ?
  11. Sommes-nous obligés d'accepter les mains baladeuses ou les propositions des libertins présents dans un club ?
  12. Sommes-nous obligés d'aller dans les alcôves ou d'accepter un rapport sexuel avec une personne ou un couple rencontré sur place ?
  13. En cas de rapport sexuel, est-ce sans danger ?
  14. Dans les clubs, nous avons peur du contact avec la drogue ...
  15. Que faire si nous rencontrons des amis, des connaissances sur place ?
  16. Pouvons-nous laisser libre cours à notre fantaisie dans un club ?
  17. Si je vais en club en couple, pouvons-nous avoir un rapport sexuel dans les alcôves, juste nous deux et personne d'autre ?
  18. J'ai du mal à fixer mes limites. Comment faire ?





Spécial couple libertin


  1. Quand on parle d'affinités avec un autre couple, de quoi parle-t-on ?
  2. Peut-on avoir des copains ou amis libertins ?
  3. Nous trouvons que le libertinage est un jeu qui paraît agréable, mais aussi un jeu dangereux. Avons-nous raison ?
  4. Il y a pas loin de 50% de divorces. Dans ce pourcentage, où se situent les libertins ?
  5. Qu'est-ce qu'une « soirée privée » pour les libertins ?
  6. Pouvons-nous accepter une soirée privée pour une première rencontre ?




  1. LA REGLE D'OR : LE DROIT DE DIRE "NON"
  2. LA REGLE D'ARGENT : LA DISCRETION
  3. Exigez une discrétion absolue et faite de même !






Comment entrer en contact avec un libertin (homme, femme, couple) ?


Il existe plusieurs manières de rencontrer un libertin. La plus anonyme - donc la plus appréciée des nouveaux libertins - est de prendre contact via un site libertin spécialisé. Cela permet d'échanger des idées et de se rendre compte de qui sont les personnes contactées sans avoir à trop se découvrir tout en permettant de se trouver des affinités. On peut aussi échanger des photos en tout anonymat, ce qui permet d'avoir une image des personnes contactées. C'est le meilleur moyen, au départ, de prendre contact. 


CONSEILS : contactez de préférence des personnes dont les profils sont complets et qui ont une certaine expérience du libertinage. Ce sont ceux qui sont les plus susceptibles d'être sensibles à une demande émanant d'un "nouveau" et qui respecteront votre timidité et vos appréhensions éventuelles. 


soyez honnêtes et dites clairement ce que vous attendez de cette première rencontre. Il vaut mieux dire "je veux essayer pour voir et découvrir le libertinage, mais je ne suis pas sûre de moi" que de tenir un langage qui risque de faire penser qu'on sait tout de tout. Les libertins sont des gens généralement très biens, très tolérants et très ouverts. Leur mentir serait hypothéquer vos chances d'apprendre ce que vous voulez savoir.



Que vont devenir les photos éventuellement échangées ?


Les libertins sont généralement des gens qui aiment que l'on respecte leur anonymat. Ils ne se cachent pas, mais ne font pas publicité de leur libertinage, car le libertinage a mauvaise presse et cela risquerait de leur poser des problèmes familiaux ou professionnels. Les libertins vous transmettront donc une photo d'eux à la condition que vous ne transmettiez pas cette photo à quiconque vous connaissez. Ils feront de même avec la vôtre, bien évidemment. Donc il n'y a pas de risque à transmettre une ou plusieurs photos. Si vous avez malgré tout peur de transmettre une photo, masquez les visages ou envoyer des photos en tenue de ville classique qui ne signifieraient rien si elles étaient divulguées.


CONSEIL : Ayez quelques photos sous la main pour éventuel échange. Faites quelques photos numériques de l'un comme de l'autre, éventuellement en tenue sexy. Masquez éventuellement les visages, mais conservez les originaux. Des photos de vacances peuvent suffire. Essayez de prendre des photos représentatives de vous. Inutile de vous montrer avec une couronne si vous n'êtes pas roi ! 



Quel genre de photo devons-nous envoyer ?


Certains aiment publier des photos de leur sexe en gros plan ou de leurs ébats sexuels. C'est le genre de photo que les libertins n'aiment pas trop, d'abord parce qu'ils savent à quoi ressemble un sexe ou une relation sexuelle, ensuite parce que telle photo ne permettra pas de vous reconnaître au moment de la rencontre. Envoyez donc une photo en pieds où l'on peut facilement vous reconnaître, et où vous portez éventuellement des vêtements sexy ou suggestifs.


CONSEIL : envoyez une photo où vous apparaissez seul ou en couple et où votre visage n'est pas masqué (si cela ne vous gêne pas). C'est un gage de confiance de votre part et une marque de confiance pour le destinataire. Si vous ne recevez pas en retour une photo méfiez-vous, vous avez peut-être affaire à un quelqu'un de pas très honnête. Envoyez des photos récentes. Transmettre une photo vieille de 20 ans, c'est déjà tenter de tromper vos interlocuteurs ! N'envoyez jamais de photos où vous apparaissez avec un enfant. Les libertins ont horreur de çà !



Pouvons-nous nous fier à des photos ?


Oui et non. Les photos sont très souvent prises par des photographes amateurs. Il peut s'agir de photos de vacances, ou de photos prises au cours d'une soirée, par exemple. Il est donc possible que ces photos soient flatteuses ou au contraire bien plus moches que la réalité. Ne vous fiez pas trop aux photos ou au physique que vous devinez. Servez-vous des photos plutôt comme un moyen de reconnaître l'autre plutôt que comme un moyen de sélection. Les affinités qui peuvent se trouver n'ont rien à voir avec le physique mais bien avec la personnalité des gens. Un conseil : comparez les photos reçues avec les profils affichés sur Internet. Si la différence est frappante (par exemple si vous voyez une femme magnifique et que le profil indique que cette même femme mesure 1,60 m et pèse 80 Kg), il est probable que quelque chose cloche !



Quelle est la meilleure manière de rencontrer un autre libertin ?


Pour une première rencontre, le mieux est de se retrouver sur "terrain neutre". Invitez-les à boire un verre dans un bistrot sympa et pas trop bruyant, ou aller au restaurant dans un cadre chaleureux mais où vous pouvez parler librement, ou encore proposez une soirée sympa style bowling, par exemple. Choisissez un endroit où on peut parler librement sans risque d'être entendu par de nombreuses personnes et évitez les endroits trop peu fréquentés (promenade dans les bois par exemple) ou des endroits où le calme doit être respecté (cinéma par exemple).



Comment va se passer cette première rencontre ?


Lors de la rencontre, vous pourrez très rapidement faire connaissance et discuter de tout et de rien, pour tenter de vous trouver des affinités. Dès que quelques points communs sont trouvés, on pourra alors parler plus ouvertement et sans tabou du libertinage. Un conseil : parlez franchement. Décrivez où vous en êtes dans le libertinage, fixez clairement vos limites et soyez honnêtes dans vos réponses aux questions qui vous sont posées. Les libertins aiment les rencontres, mais pas les mensonges, et ils trouveront rapidement ce qui cloche chez vous ou dans votre couple si vous racontez n'importe quoi. Si la soirée se passe bien, parlez alors de ce que vous espérez du libertinage et expliquez quels sont vos fantasmes, éventuellement.


A la fin de cette première rencontre, certains libertins demandent à "aller plus loin". C'est normal et acceptable, mais cela peut ne pas vous plaire à vous. Il suffit de le dire très ouvertement. Vos interlocuteurs comprendront et accepteront. Certaines personnes préfèrent « penser » avant de vous re-contacter éventuellement. Là aussi, c'est normal et acceptable. Si vous préférez réfléchir à cette rencontre avant d'aller éventuellement plus loin, dites-le gentiment. Si c'est votre manière habituelle d'agir, vous pouvez même l'indiquer d'emblée, avant même de vous rencontrer.



Que faire si la rencontre se passe mal ou s'il n'y a aucune affinité ?


Soyez honnêtes et dites-le. Mieux vaut écourter une rencontre qui se passe mal plutôt que de la subir jusqu'au bout. Mais soyez polis et dites-le avec tact. Des libertins pas plus que d'autres personnes "normales" ne vont apprécier la grossièreté ou d'être "plaqués" comme des malpropres. Les libertins sont, par définition, tolérants et accepteront sans sourciller votre décision. Vous n'avez pas à la justifier, mais si vous pouvez la justifier sans être pour autant désagréables, ce sera apprécié. Il faudra, de votre côté, faire preuve d'autant de compréhension et de tolérance si c'est l'autre partie qui abrège la rencontre. Dans tous les cas, dès votre retour, n'oubliez pas de remercier par e-mail le partenaire rencontré. Même s'il ne vous a pas plu, il s'est quand même déplacé pour vous rencontrer !



Que faire si la rencontre se passe (très) bien ou si vous avez envie de prolonger la soirée ?


Laissez-vous guider par votre instinct ou par vos envies. Si vous faites clairement sentir que la soirée pourrait se prolonger ailleurs et autrement, l'autre réagira à son tour. Dans le cas d'une rencontre avec un nouveau libertin, ce sera cependant à lui de le faire savoir. Aucun libertin "expérimenté" ne se risquera à faire une proposition "indécente" à un nouveau libertin, car il ne veut pas précipiter des évènements que vous ne souhaitez peut-être pas. Tout est une question de feeling !


Si vous faites une proposition, il est très possible que l'autre refuse. Cela ne veut pas nécessairement dire qu'il ne trouve pas l'idée attrayante, il s'agit peut-être beaucoup plus simplement d'une impossibilité personnelle (travail le lendemain, madame "dérangée", pas de possibilité de se déplacer facilement ou impossibilité de recevoir à la maison, par exemple) ou encore - et cela arrive souvent - parce qu'il s'est fixé pour règle d'avoir un temps de réflexion avant d'aller plus loin. La plupart du temps, si c'est le cas, il vous le dira.



Pouvons-nous sortir en club libertin pour une première rencontre ?


Cela se fait régulièrement entre libertins expérimentés. Chacun sait ce qu'il va trouver dans ce genre de club et de quelle manière il peut agir avec l'autre, que cela se passe bien ou mal. Vous pouvez aussi agir de la sorte, mais il faudra bien avertir l'autre avant votre rencontre, qu'il s'agit pour vous d'une première rencontre libertine et peut-être d'une première visite dans un club libertin. Ne pas "avouer votre inexpérience" risque de vous gâcher la soirée. Par contre, si l'autre accepte cette première rencontre en club, vous êtes alors assurés de passer une bonne soirée, même si, par votre volonté ou la sienne, rien ne se passe entre vous.



Dans un club, sommes-nous obligés de montrer nos parties intimes ou d'être nus complètement ?


Non, bien évidemment. Dans certains clubs, vous serez obligés de passer au vestiaire dès votre arrivée, mais vous ne serez ni obligés de porter des tenues "indécentes" et encore moins d'être complètement nus. Tous les clubs vous demanderont de porter une tenue "appropriée au lieu" (la plupart du temps, une serviette de bain est fournie) mais, si cette tenue doit être sexy, elle ne doit en aucun cas montrer vos parties intimes.



Sommes-nous obligés d'accepter les mains baladeuses ou les propositions des libertins présents dans un club ?


Bien sûr que non ! Vous refusez ce que vous voulez et vous acceptez ce que vous voulez. Vous êtes, dans un club, totalement libres de vos mouvements et de vos choix. Simplement, si cela ne vous plaît pas (les mains se perdent volontiers), dites-le gentiment. Ce genre d'avance est normale dans un club libertin. Se fâcher ou frapper une personne qui a ainsi tenté de vous approcher est tout simplement déplacé dans un endroit comme celui-là !



Sommes-nous obligés d'aller dans les alcôves ou d'accepter un rapport sexuel avec une personne ou un couple rencontré sur place ?


Bien sûr que non ! Vous n'avez aucune obligation d'aucune sorte. Vous pouvez très bien vous rendre dans les alcôves pour visiter ou pour vous rendre compte de ce qui s'y passe, mais aucune obligation de participer à quoi que ce soit et avec qui que ce soit. Un club libertin n'est ni une maison de passes, ni un nid à partouzes obligatoires. Vous faites strictement ce que vous avez envie de faire, y compris rien du tout si c'est votre souhait.



En cas de rapport sexuel, est-ce sans danger ?


Règle d'or dans les milieux libertins : aucun rapport sexuel sans protection. Et si quelqu'un voulait avoir un rapport sans protection, il faut immédiatement le repousser et même prévenir la direction si son insistance éventuelle était jugée anormale. On peut trouver des préservatifs gratuits dans tous les clubs. Faites respecter la règle, le cas échéant !



Dans les clubs, nous avons peur du contact avec la drogue ...


Sauf cas particulier vite sanctionné par la direction, il n'y a pas de drogue dans les clubs libertins. Non seulement c'est strictement interdit par la direction de la grande majorité des clubs, mais en plus la direction chasse ceux qui se droguent ou distribuent de la drogue. Même les "joints" sont interdits !



Que faire si nous rencontrons des amis, des connaissances sur place ?


Question souvent posée ! Que font vos amis ou vos connaissances dans ce club ? La même chose que vous ! Le moment de gêne éventuellement passé, c'est une nouvelle complicité qui se nouera entre vous, et un respect mutuel. Et peut-être allez-vous ainsi pouvoir réaliser un fantasme en ayant éventuellement un rapport sexuel avec ces amis ? En fait, le moment le plus difficile à gérer est quand vous les rencontrez car vous découvrirez en même temps que ces personnes, que vous côtoyez  peut-être régulièrement, ont "une double vie" que vous ignoriez. Et pareil pour elles ! 



Pouvons-nous laisser libre cours à notre fantaisie dans un club ?


Dans un club libertin, vous pouvez faire tout ce que vous avez envie de faire à la condition que ce que vous faites ne dérange pas les autres libertins présents. C'est une question de tolérance, de politesse et de compréhension. Vous pouvez donc délirer autant que vous voulez, vous promener nu(e) si cela vous chante, danser, chanter, manger et boire jusqu'à l'épuisement si vous le voulez. Vous pouvez même vous envoyer en l'air si vous en avez envie. Une seule condition : ne pas ennuyer les autres !



Si je vais en club en couple, pouvons-nous avoir un rapport sexuel dans les alcôves, juste nous deux et personne d'autre ?


Bien sûr ! Le "respect du non" est une règle absolue dans le libertinage !



J'ai du mal à fixer mes limites. Comment faire ?


Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que vous avez vos propres limites, vos propres tabous, vos propres envies et vos propres fantasmes. Mais votre partenaire a aussi des limites, des tabous, des envies et des fantasmes, et il y a bien peu de chances pour que vos envies et les siennes soient les mêmes !


Il faut donc beaucoup parler avant de se lancer pour découvrir chez l'autre ses envies et ses fantasmes.


Il est donc impératif, AVANT de tenter l'expérience, de fixer de commun accord des limites acceptables pour tous les deux. Essayer le libertinage sans avoir clairement fixé des limites au préalable, c'est courir à l'échec.


Chacun doit d'abord dire à l'autre ce qu'il a envie de faire. La discussion est parfois longue et difficile, mais elle finit par arriver à un accord mutuel. Les limites sont dès lors fixées ! Et ces limites deviennent les règles que vous devrez respecter.


Ce n'est pas simple, mais c'est indispensable avant de vous lancer. Sans cet effort mutuel, c'est comme courir dans un escalier qui n'a pas de main-courante : on peut tomber à n'importe quel moment !



Spécial couple coquin ou libertin



Quand on parle d'affinités avec un autre couple, de quoi parle-t-on ?


Lorsque vous rencontrez des gens, au hasard de votre vie de tous les jours, vous appréciez certaines personnes plus que d'autres. Il n'est pas toujours simple d'expliquer pourquoi vous vous sentez plus proches de certaines personnes et encore moins pourquoi certaines personnes deviennent des copains, voire de vrais amis.


Vous le savez, se trouver un copain ou une copine peut être assez simple, mais vous avez sûrement assez des doigts d'une main pour compter vos vrais amis. Et votre conjoint n'apprécie peut-être pas du tout vos ami(e)s, ce qui crée un malaise qui, souvent, provoque un éloignement car vous ne voulez pas vous fâcher avec votre ami(e) ou avec votre conjoint. 


Dans la "vie libertine", c'est la même chose avec cependant une grosse différence : vous pouvez avoir des rapports très intimes avec ces personnes. Il faut donc, pour que "çà marche", que vous appréciiez les deux membres du couple rencontré, que votre conjoint les apprécie aussi, et que ce soit la même chose pour les deux membres du couple rencontré. Pas facile, vous l'avouerez.


Pour que le courant passe, il faut donc vous trouver mutuellement tous les quatre des goûts communs, des idées communes, etc. Ce sont les affinités dont nous parlons. Sans la moindre affinité trouvée, vous n'aurez que peu de plaisir à rencontrer ce couple, voire à avoir un rapport intime. A moins donc que vous cherchiez "le sexe pour le sexe" et rien d'autre, il n'y aura pas de vrai rapport libertin entre vous si vous ne vous trouvez pas des affinités.



Peut-on avoir des copains ou amis libertins ?


Mais oui, pourquoi pas ? Si les affinités sont trouvées et que, au fil du temps, se noue un lien d'amitié grâce à des sorties communes (libertines ou pas), des soirées de fête en plein accord entre les quatre, des goûts communs, etc. vous deviendrez copain ou ami, au fil du temps, tout comme avec des non-libertins.


Et les liens seront d'autant plus forts que vous partagerez ensemble un secret de grande intimité. Il n'est absolument pas rare que des libertins partent ensemble en vacances, vivent des week-ends communs, partagent une passion pour la moto, la cuisine ou le bon vin, par exemple.


Mais chez les libertins comme ailleurs, il n'est pas simple de se trouver des copains ou des amis. La vie est faite comme çà !



Nous trouvons que le libertinage est un jeu qui paraît agréable, mais aussi un jeu dangereux. Avons-nous raison ?


Le libertinage est un jeu de séduction grandeur réelle. Devenir libertin signifie que vous autorisez votre conjoint (qui fait de même vis-à-vis de vous), dans les limites fixées, à jouer un jeu de séduction plein de sous-entendus, à réaliser des fantasmes, à assouvir des pulsions et à avoir des rapports intimes avec des personnes autres que vous-même.


Il faut donc être honnête, c'est un jeu dangereux si l'un ou l'autre triche . Par contre, si chacun joue le jeu honnêtement, en toute franchise et sans abuser de la confiance de l'autre, le jeu devient inoffensif ou presque. Car vous ne serez jamais à l'abri d'un écart menant à la fin d'un couple. Mais le risque ne sera pas plus grand (au contraire) que si vous n'étiez pas libertin !!!! (voir la question suivante)



Il y a pas loin de 50% de divorces. Dans ce pourcentage, où se situent les libertins ?


Consultez n'importe quel psychologue ou sexologue et il vous dira ce qui suit : il y a très nettement moins de problèmes de couple chez un couple qui laisse à chacun des conjoints  la plus grande liberté de vivre à l'autre que chez un couple qui s'interdit mutuellement ces petites libertés qui rendent la vie plaisante à deux.


En d'autres termes, plus vous laissez de liberté à votre conjoint, moins il aura envie de trahir votre confiance et moins il aura envie de vous cacher ce qu'il fait de sa liberté. Un couple « libre » (pas nécessairement libertin) communiquera beaucoup plus, n'aura pas peur de dire ce qu'il fait de son espace de liberté personnel et limitera de manière spectaculaire les risques de "trahison", grâce à la confiance mutuelle qui existe dans le couple. 


A l'inverse, la personne jalouse, exclusive, ne ménageant aucun espace de liberté à l'autre et enfermant son conjoint dans une prison dorée s'expose lui-même à des trahisons, des tromperies, des cachotteries et toute une série de comportements comparables qui vont peu à peu miner le couple et provoquer, dans le pire des cas, le divorce. Comme le dit Freud « La liberté n'est pas exclusive. Un couple qui se veut libéré doit s'octroyer des libertés mutuelles »


Par définition, un couple libertin est un couple qui offre à chacun un maximum de libertés, bien plus de libertés que n'importe quel autre couple ne pratiquant pas le libertinage.


En conséquence, le pourcentage de divorce chez les libertins est très minime, bien inférieur au pourcentage de 50% connu. Et bien souvent, si divorce il y a chez les libertins, c'est parce que ce couple n'est pas aussi libertin qu'il veut bien le faire croire !



Qu'est-ce qu'une « soirée privée » pour les libertins ?


Une « soirée privée libertine » est en fait une fête qui est organisée par des libertins qui invitent (chez eux en général) d'autres libertins qu'ils connaissent. Souvent, ils autorisent leurs invités à inviter un autre couple libertin, souvent inconnu des hôtes, pour élargir le cercle des connaissances.


La plupart du temps, ces fêtes commencent par un repas, suivi d'une soirée dansante, suivie ensuite de « coquineries » pour ceux qui sont intéressés. Certains libertins ne fréquentent aucun lieux libertins et ne se rencontrent que de cette manière. C'est un choix.


La différence essentielle est que la soirée privée permet, entre « amis libertins », de faire la fête en étant assuré que les participants sont connus tant dans leur comportement que dans leur façon de vivre le libertinage. La soirée privée est donc « sans surprise ».


Cela permet aux hôtes de proposer une soirée à thème (par exemple déguisée ou autour de la piscine ou du barbecue) en étant sûr de faire plaisir aux invités. Et les invités, de leur côté, pourront se permettre d'introduire dans le groupe de base des amis libertins éventuellement inconnus des hôtes mais qui auront la même conception de la fête que les hôtes, formant ainsi un groupe plus homogène que le groupe formé au hasard de rencontres en club.


Ces soirées sont, en général, très agréables pour tous ceux qui se connaissent … mais peuvent mettre mal à l'aise des couples qui « débarquent » sans connaître personne, car, comme dans tout groupe d'amis, il n'est pas toujours facile de s'intégrer sans avoir à faire des concessions qui ne s'intègrent peut-être pas dans les limites que l'on s'est fixées, surtout chez des « débutants ».


Par contre, si l'intégration est facile ou se déroule sans problème, un couple débutant peut trouver dans le groupe une sécurité qui est plus aléatoire dans un club libertin.



Pouvons-nous accepter une soirée privée pour une première rencontre ?


Oui, mais à la condition que vous connaissiez bien les règles du jeu dès le départ. Comme expliqué ci-dessus, une soirée privée peut correspondre à votre conception du libertinage, mais peut aussi ne pas s'encadrer dans vos limites.


Donc une certaine prudence est de mise. Bien sûr, rien n'est obligatoire, mais il est, surtout pour des débutants, plus facile de dire « non » dans un club libertin que dans une soirée privée où vous avez déjà, avant d'aborder le moment des « coquineries », profité de l'accueil de vos hôtes au repas et pendant la partie dansante. 



LA REGLE D'OR : LE DROIT DE DIRE "NON"


Le "NON, merci", signifie NON ! N'importe qui (vous-même inclus) peut dire NON à tout moment, pour n'importe quelle raison, sans avoir à donner d'explication. Si vous êtes dans une situation qui vous met mal à l'aise, dites tout simplement NON ! Ne compromettez pas votre plaisir et votre satisfaction - ou ceux de votre partenaire -, en acceptant n'importe quoi contre votre volonté. Ne vous soumettez pas à la culpabilité ou à la pression. L'échangisme est le plaisir. Considérez-le de cette façon. Libérez-vous aussi rapidement que possible avec une ferme, mais gentille réponse. Soyez honnête, mais immédiatement, afin d'éviter tout malentendu.


Soyez toujours aimable. D'abord, et c'est le plus important, c'est la manière la plus appropriée et la plus humaine de se comporter. Ensuite, vous pouvez réfléchir et remettre cela à un peu plus tard. Maintenez vos options ouvertes. Chacun a été rejeté à un moment donné.
Si vous êtes rejetés ne considérez pas que c'est une offense personnelle. Gardez l'option ouverte. Qui sait ? La personne qui passe à côté aujourd'hui, peut vouloir échanger avec vous demain ou peut être la clé qui vous permettra de rencontrer un autre partenaire génial un autre jour !
Sachez parfaitement ce que vous aimez et ce que vous détestez, vos limites et vos points forts. Encouragez et aidez les autres dans leurs propres explorations. Maintenez des rapports conviviaux, amicaux et agréables. Proposez toujours, n'imposez jamais ! Les échangistes ressentent les choses de différentes façons à travers les rencontres.
Ouvrez tous les canaux de communication.
Traitez la jalousie en face ! C'est une réaction normale et humaine.
Apprenez quels sont les déclenchements de la jalousie en vous-même et chez votre partenaire. Travaillez alors ces points-là. Ceci peut signifier modifier certaines activités, en raccourcir d'autres ou trouver de nouveaux moyens d'expression sexuelle.
Les jalousies enveniment tout et sont destructives. Recherchez des remèdes constructifs aussitôt que possible. Faites savoir à votre partenaire qu'il ou qu'elle est toujours le numéro un ! Prenez le temps de flatter son ego. Soyez généreux de baisers et de sourires.
Restez souvent en contact l'un avec l'autre, de sorte que tous les deux vous vous sentiez sécurisés. Arrivez et repartez toujours ensemble.
Puis laissez-vous aller, utilisez le bon sens et la courtoisie quand vous êtes dans un club d'échangistes, dans une soirée ou chez quelqu'un.
Concentrez-vous en étant aimable, prévenant et sensible et souriez. Le bonheur est contagieux! Respectez les désirs des autres et faites que vos propres souhaits et désirs soient clairs. Prévoyez un signe entre vous au cas ou vous ne voudriez mettre fin à une expérience, à tout moment vous pouvez dire STOP.


Il ne devrait y avoir aucune surprise ! Si vous êtes Bi par exemple, demandez si les couples que vous avez choisis ont le même intérêt. Une fois que vous êtes tous à l'aise avec les règles, commencez à jouer.


Avant, pendant et après vos câlins, prêtez une attention toute particulière au "langage du corps". Dans les relations humaines, il n'y a pas que des signaux sexuels, mais ce n'est certainement qu'une partie de l'image. Mettez en valeur votre aventure d'un soir en prenant la personne tout entière en considération. Apprenez à lire ces signes et vous comprendrez ce qui met votre partenaire à l'aise et le rend heureux, excité, et finalement satisfait.



LA REGLE D'ARGENT : LA DISCRETION


La discrétion est primordiale dans la communauté échangiste ! Qui que vous voyiez, quoi que vous fassiez, et ce que chacun fait, TOUT DOIT rester privé. Jamais au grand jamais ne discutez de détails avec quelqu'un qui n'est pas intimement impliqué. La promotion de l'échangisme est merveilleuse. Lui faire de la publicité est impardonnable.


Quand a la peur de rencontrer une connaissance, et bien d'après vous que fait elle là aussi.


Exigez une discrétion absolue et faite de même !


Se rendant pour la première fois dans un lieu libertin, on est souvent étonné par la bonne conduite adoptée par chacun. On s'attend à rencontrer des dépravés et l'on tombe sur des gens très bien élevés ! D'autre part, aucun risque de faire les frais d'une personne saoule.
C'est la grande différence avec une discothèque traditionnelle où officiellement on vient danser, alors qu'on ne pense qu'à "brancher" quelqu'un. Chez les libertins, on vient clairement pour ça. Et personne ne force personne... Tout le monde a le droit de dire non à n'importe qui et n'importe quoi, sans avoir à donner d'autre explication. Rien n'empêche de juste venir pour regarder, danser, boire un verre mais attention ce n'est pas un zoo. Il faut avoir envie de se faire plaisir et donc être d'accord avec son ou sa partenaire.


Bien souvent, ce sont surtout les hommes qui souhaitent proposer cette expérience à leur conjointe. Comment convaincre ma femme d'aller dans un club échangiste?
Règle principale: ne jamais l'emmener sans lui dire exactement où elle va. Un bon moyen de parler de ses fantasmes respectifs ensemble, franchement et ouvertement, sans utiliser de détours! Une fois sur place, il vaut mieux la laisser, observer. Si elle se sent excitée et intéressée, vous le saurez très vite!